Tous les articles par la raie d'action

Une montre provocatrice

quatro

La montre Quatro vient de sortir ! Elle tire son nom du terme quart, en référence au fameux « et quart », moment au cours duquel on voudrai connaitre la date sans pouvoir le faire. Son concepteur explique: « Si on compte que, sur la plupart des montres, la date est cachée pendant 3 minutes par heure, cela signifie que dans 5% des cas où on veut savoir quel jour on vit, on ne peut pas le faire. Ce n’est pas rien. Et tout ça à cause de cette satanée grande aiguille. En la raccourcissant, nous avons oser faire ce que personne n’imaginait possible depuis des siècles… Nous savons que nous prenons des risques et que cette montre est subversive, mais nous pensons trouver des clients qui aiment les idées audacieuses. »

Ecriture et écrivains

On entend souvent dire que notre époque est celle de l’image : photo, cinéma, publicité, télé poubelle ; toutes se battent sans répit pour savoir laquelle est la plus belle.

Or, le texte est bien présent lui aussi, avec moins de froufrou peut-être – quoique, ce est pas dis – et avec plus de chichis sans doute – certes, hélas, ô oui ! Malheureusement celui-ci n’est que trop peu apprécié, et c’est fort dommage, car bien affiné, il peut pourtant être délicieux comme un vieux fromage.

Certaines personnes s’inquiètent déjà et se demandent s’il existe encore aujourd’hui des jeunes qui lisent des livres de plus de dix pages. D’après certaines prédictions, il apparait même que d’ici à deux ans, nous ne lirons plus que de très courts messages, d’à peine trois ou quatre caractères seulement. Ainsi, la grammaire, la rhétorique et le vocabulaire pourraient disparaitre ces prochains jours, avec le lynx d’Espagne, l’anguille d’Europe et l’albatros des Galapagos.

Constat alarmiste ? Délire réaliste ? Le texte a-t-il vraiment si mauvaise presse ? L’image de l’image est-elle tellement mieux ? Comment ne pas désapprendre à lire demain plus qu’hier ? Quels sont les facteurs associés à l’écriture ? Doit-on redouter son éventuelle disparition ? C’est à ces question que nous allons essayer de répondre ici avec tout le sérieux que cette tâche requiert.

Continuer la lecture de Ecriture et écrivains 

Génie génétique

specianimals

Images originales de 3268zauber, SaNtINa/kIKs, Project Gutenberg, EG Focus, A. Alexejuk,
Qeqertaq, AwOc, che, Caroline, Danynany, Warhog, Bree, Tsca

Décidément, on n’arrête pas le progrès. Dernière nouveauté en date: les animaux génétiquement modifiés. Il en existe de nombreux modèles, déclinés dans différentes couleurs. Tous ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais une chose est sûre, c’est que leur utilité n’est plus à démontrée. Quelques exemples pour ceux qui doutent: (1) le canin-félin: autonome comme un chat, fidèle comme un chien; il va chercher la balle et ronronne en la ramenant; (2) le crotal-constructeur-géant: manipule la grue comme personne et dévore les intrus qui s’aventurent sur le chantier la nuit; (3) la super-tarentule-ménagère: spécialisée dans la brosse récurer et l’aspirateur (deux outils qu’elle manipule simultanément), les coins sales ne lui font pas peur; (4) le grand-hamster-télécommandé: va chercher la bière que vous avez oubliée dans l’herbe pendant que vous êtes en train de perdre le contrôle de votre barbecue.
D’autres modèles sont annoncés pour les mois prochains, comme le perroquet-dictionnaire, qui récite les définitions de tous les mots qu’il entend (y compris ceux qu’il prononce) ou encore le cheval-nain, qui constitue un animal de compagnie idéal. Pas plus grand qu’un lapin, il tient dans la main, mange très peu foin et écoute attentivement tout ce qu’on lui murmure grâce à ses grandes oreilles. ■

Réglementations

La police a annoncé hier qu’elle installerait demain des radars sur les circuits de voitures de course. Les pilotes, qui ont tous un certain sens de la formule ont répondu: « On ne va pas se laisser prendre de vitesse. Ce n’est pas parce qu’ils veulent imposer des lois que nous allons déposer les plaques. Nous allons court-circuiter ce système et rouler nous-même avec des voitures de police. »
Les forces de l’ordre ont aussitôt répliqué sur un ton menaçant: « Ces rebelles, c’est un bande organisée d’urgence. Nous les avons déjà vu en train de mal se conduire, nous allons tous les coffrer. Nous aussi nous avons des pistes; s’ils croient s’en sortir si facilement, ils peuvent toujours courir. »  ■

Course folle

A côté de sa Lotus, le regard brûlant malgré la neige, Jean Fonce, célèbre chauffeur de rallye, ne s’explique pas les raisons de sa défaite. « Vu mon nom, c’est une honte de ne pas avoir réussi à rouler à toute vitesse. »
La course ? Elle était tout simplement spectaculaire, avec 105% d’accidents, 39 changements de pneus, deux record du monde de vitesse pulvérisés et une envolée lyrique du vainqueur qui a parlé pendant 48 minutes sans respirer après avoir gaspillé son champagne pour remercier tout ce qui était impliqué dans sa victoire : ses parents, sa femme, sa famille, ses amis, les fans, les sponsors, les techniciens, sa voiture, le goudron de la piste, la peinture des lignes – qui lui a donné quelques frayeurs de dérapage et d’accident, mais aussi plus d’une accélération décisive –, et encore : la qualité de la bière vendue dans les rangs de la tribune, la position de la lune, les ondes positives qui flottaient dans l’air à ce moment là, ainsi que tous les animaux, roches et végétaux qui on toujours été pour lui une source de calme et d’inspiration dans ses moments de doute. ■

Interdiction de penser au volant

1024_772989_1411997_6144_4096_10C492-030Image originale sur eblog.mercedes-benz-passion.com

Une société d’amis de la sécurité routière propose un texte de loi visant à interdire toute pensée au volant. Des bonnets qui permettraient de contrôler le cerveau pourraient être installé sur les ceintures de sécurité et rendus obligatoires avec elles. Dans l’éventualité où le conducteur aurait une activité qui n’implique pas les aires cérébrales destinées à la conduite, une violente secousse électrique lui serait envoyée pour lui rappeler d’éviter d’être distrait ou absorbé pendant plus de 500 millisecondes. ■