Archives pour la catégorie En image

Génie génétique

specianimals

Images originales de 3268zauber, SaNtINa/kIKs, Project Gutenberg, EG Focus, A. Alexejuk,
Qeqertaq, AwOc, che, Caroline, Danynany, Warhog, Bree, Tsca

Décidément, on n’arrête pas le progrès. Dernière nouveauté en date: les animaux génétiquement modifiés. Il en existe de nombreux modèles, déclinés dans différentes couleurs. Tous ont leurs avantages et leurs inconvénients, mais une chose est sûre, c’est que leur utilité n’est plus à démontrée. Quelques exemples pour ceux qui doutent: (1) le canin-félin: autonome comme un chat, fidèle comme un chien; il va chercher la balle et ronronne en la ramenant; (2) le crotal-constructeur-géant: manipule la grue comme personne et dévore les intrus qui s’aventurent sur le chantier la nuit; (3) la super-tarentule-ménagère: spécialisée dans la brosse récurer et l’aspirateur (deux outils qu’elle manipule simultanément), les coins sales ne lui font pas peur; (4) le grand-hamster-télécommandé: va chercher la bière que vous avez oubliée dans l’herbe pendant que vous êtes en train de perdre le contrôle de votre barbecue.
D’autres modèles sont annoncés pour les mois prochains, comme le perroquet-dictionnaire, qui récite les définitions de tous les mots qu’il entend (y compris ceux qu’il prononce) ou encore le cheval-nain, qui constitue un animal de compagnie idéal. Pas plus grand qu’un lapin, il tient dans la main, mange très peu foin et écoute attentivement tout ce qu’on lui murmure grâce à ses grandes oreilles. ■

Interdiction de penser au volant

1024_772989_1411997_6144_4096_10C492-030Image originale sur eblog.mercedes-benz-passion.com

Une société d’amis de la sécurité routière propose un texte de loi visant à interdire toute pensée au volant. Des bonnets qui permettraient de contrôler le cerveau pourraient être installé sur les ceintures de sécurité et rendus obligatoires avec elles. Dans l’éventualité où le conducteur aurait une activité qui n’implique pas les aires cérébrales destinées à la conduite, une violente secousse électrique lui serait envoyée pour lui rappeler d’éviter d’être distrait ou absorbé pendant plus de 500 millisecondes. ■

La voiture au feu de bois

voiture-feu-de-boisImages originales de Rama et kirq

Modeste concurrente de la voiture électrique, la voiture au feu de bois sera présentée au prochain salon de l’auto. La voiture au feu de bois est construite en brique de cheminée lestées d’ornement en fonte. Elle mesure 1.8 mètres de long pour 1.6 mètre de large et pèse 4837 kilos. C’est une voiture monoplace permettant de se bruler les doigts et la face, ainsi que d’atteindre parfois la vitesse maximum de 7.5 km/h. Avant de pouvoir être utilisé, ce véhicule demande une préparation d’une heure environ car il faut laisser au feu le temps d’atteindre un rendement suffisant. Son automonie est de 6 kilomètres avec le vent dans le dos et peut être nulle en cas de fort vent de face. Si ces performances peuvent prêter à sourire, cette invention arrive – comme par hasard – à point nommé après le scandale des voitures qui polluent (évoqué ci-dessus, en haut de page). ■

Le communiqué qui laisse perplexe

saleair

Image originale de Ruben de Rijcke

Cette semaine les journaux se sont vu affublés d’une publicité pour le moins ambiguë : un pot d’échappement fumeux et un slogan douteux qui insinuent tous deux que la voiture pollue. Officiellement, ce communiqué aurait été produit par une association de constructeurs automobile, mais on est en droit de se demander pourquoi ils auraient pris le risque de publier un message pouvant être si facilement interprété en leur défaveur. Certains affirment que c’est le début d’une ère dégénérée pour la voiture et la publicité. En effet, comme l’un et l’autre sont de plus en plus automatisés avec des systèmes de plus en plus intelligents, il est possible que ces systèmes soient devenus hors de contrôle et commencent à sérieusement se moquer du monde. ■