Hamster volant

Un hamster géant a volé deux Picasso au Louvre très tôt ce matin. L’animal était dressé pour attaquer si l’on cherchait à l’arrêter – ce que personne n’a pris le risque de faire. Le rongeur a pris la fuite avec les oeuvres dans les joues. Les vétérinaires arrivés trop tard sur les lieux ont conclu que cet hamster a probablement rejoint ses maîtres pour célébrer son larcin autour d’une bière et de quelques graines. Les experts affirment qu’un tel dressage est facile à réaliser, car ces animaux ont tout naturellement tendance à stocker des aliments dans leurs joues; il suffit donc de leur faire croire que des tableaux sont une sorte de nourriture. Étant donné que ce type de technique pourrait être réalisé avec plus ou moins tout et n’importe quoi, les autorités sont très inquiètes. A ce propos, Ça presse risque très gros en diffusant cette information supposée rester secrète pour ne pas inciter au crime. ■

Toujours moins vite

Le record de la vitesse la plus lente a failli être battu entre samedi et dimanche par un conducteur roulant à -320 km/h en marche arrière sur l’autoroute, mais ce record s’est finalement vu refusé. En effet, depuis un certain nombre d’année les vitesses négatives ne sont plus du tout acceptées dans cette catégorie. Le record, détenu par la grande majorité des concurrents, reste donc à 0 km/h. Les recherches en dopage, triche et pots de vin continuent afin de battre un jour ce record, bien que des esprits chagrins continuent à maintenir que ce serait, sinon impossible, tout au moins très difficile. ■

La voiture au feu de bois

voiture-feu-de-boisImages originales de Rama et kirq

Modeste concurrente de la voiture électrique, la voiture au feu de bois sera présentée au prochain salon de l’auto. La voiture au feu de bois est construite en brique de cheminée lestées d’ornement en fonte. Elle mesure 1.8 mètres de long pour 1.6 mètre de large et pèse 4837 kilos. C’est une voiture monoplace permettant de se bruler les doigts et la face, ainsi que d’atteindre parfois la vitesse maximum de 7.5 km/h. Avant de pouvoir être utilisé, ce véhicule demande une préparation d’une heure environ car il faut laisser au feu le temps d’atteindre un rendement suffisant. Son automonie est de 6 kilomètres avec le vent dans le dos et peut être nulle en cas de fort vent de face. Si ces performances peuvent prêter à sourire, cette invention arrive – comme par hasard – à point nommé après le scandale des voitures qui polluent (évoqué ci-dessus, en haut de page). ■

L’horreur horrible

Cette histoire vraie est inspirée de la fiction et raconte l’indicible horreur horrible arrivée il y a quelques heures non loin de là.

Un décor planté comme un couteau dans le dos

C’est avec surprise que la nouvelle est tombée ce matin, comme un couperet grinçant dont le bruit strident a réveillé brutalement les villageois endormis ; comme un couplet discordant, qui amène toujours le même refrain de terreur – la mort, le crime, l’horreur. C’est dans le sang et les pleurs que nous relatons ici ces faits ineffables.

Tout s’est déroulé dans un petit quartier sans histoire (mise à part celle-ci, NDLR), au sein duquel vivait une voyante dont les rêves prémonitoires furent fort longtemps mésestimés. A tort. En effet, la vieille femme, la veille du drame, avait vu en songe des corbeaux décharnés vomissant des tripes vermeilles sur de la neige immaculée. En se réveillant, elle avait tout de suite pensé à Méphisto* Continuer la lecture de L’horreur horrible